La loi et la moralité chrétienne en discussions

spot_img

Toute société est fondée sur un ensemble de loi qui régit son fonctionnement. Les lois, et les décrets en question devront en effet refléter l’image de sa population. Dans le cas d’Haïti, de notre population. Sauf que cette dernière est toujours aux prises avec les décisions des autorités du pays-qui souvent sont en nette opposition avec les intérêts nationaux.

En effet, les valeurs se définissent avec le temps et elles sont pénétrées dans les mœurs et les coutumes haïtiennes. Même si on doit admettre parfois que la conduite morale serre la main de l’hypocrisie( souvent les politiques ).

On le sait depuis belle lurette: les représentants de l’église sont en désaccord avec la notion du mariage pour tous. Ainsi que contre les débauches sexuelles démesurées et la libéralité de la jeunesse haïtienne. La marche évangélique du 26 juillet 2020 visait justement à dénoncer ces pratiques édictées dans le nouveau code pénal- publié récemment par Décret présidentiel . Plusieurs pasteurs sont montés au créneau pour protester contre certains articles dudit code, jugé immoral. En l’occurrences, le Dr Francoise villier, porte parole de la Coordination, Louismond jeune Jean Baptiste Jean Claude, Pasteurs maxo Joseph, Gerald bataille, pour ne citer que ceux-là.

La communauté protestante dit-on représente 50% de la population haïtienne. Le rôle de l’église en ce sens dans la promotion de la moralité dans le pays est sans conteste. Le dernier rempart de la société pourrait-on dire, avec bien-sûr d’autres secteurs de la vie nationale.

Avec tous ses déboires, vivre en Haïti est une lutte de titan. Quand ce n’est pas la misère qui emporte la jeunesse vers la prostitution. l’État, lui est carrément absent de ses problèmes. Autant comprendre la sortie fracassante de l’église ( protestante) dans la presse ces derniers temps.

Par ailleurs, la question de la violation des droits de l’homme. Celle-ci se dessine sans complexe dans toutes les façades de la vie. Les Organisations des droits de l’homme sont assez réticents à jouer pleinement leur rôle.

Côté étatique, la responsabilité de L’État réside dans la fourniture de service et des biens à la population. Quand les besoins primaires sont exclus dans le quotidien des haïtiens, et que les citoyens sont abandonnés à eux-mêmes, la nation est en danger.

Le Secteur protestant dans leur quête pour obtenir gain de cause demande à la communauté internationale en général et à l’Organisation des Nations unies en particulier de respecter les droits des haïtiens. Consistant à lutter contre la deviance et les pratiques non tolérées dans la culture haïtienne.

Il faut dire que le devoir de la communauté protestante ne se réside pas seulement dans la marche contre l’homosexualité, il est aussi au niveau social. L’évangile est-elle une source de richesse ? Ou de bénédiction pour tous?

Actualité Newshttps://actualitenews.org
Voué aux grands reportages, à l’analyse et à la réflexion, Actualité News est un magazine d’affaires publiques en Haiti et l’une des grandes publications de l’information en Haiti.

Derniers articles

Related articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error: Le contenu est protégé !!