Haïti-Crise : En neuf mois, les prix des produits pétroliers ont connu une hausse avoisinante 200% selon le CARDH

En seulement neuf mois, sous le gouvernement de Ariel Henry, les prix des produits pétroliers ont connu une hausse avoisinante 200% selon le Centre d’Analyse et de Recherche en Droits de l’Homme (CARDH), dans un rapport publié le 22 septembre 2022.

by Actualité News

Installé le 20 juillet 2021 en lieu et place de Claude Joseph, ministre a.i de l’époque, Ariel Henry a été nommé le 5 juillet, deux jours avant l’assassinat du chef de l’État d’alors, Jovenel Moïse, survenu le 7 juillet 2021. Ariel a pris officiellement ses fonctions dans un pays endeuillé, au bord du chaos et a promis de rétablir l’ordre afin d’organiser des élections. 14 mois après, toujours pas d’élections, la population s’enfonce de plus en plus dans la misère et les produits pétroliers ont connu une hausse avoisinante 200%.

Cette hausse qu’a connu ces produits en seulement neuf mois selon le CARDH, a commencée le 7 décembre 2021, environ quatre mois après l’accession de l’ex neurochirurgien au pouvoir. « Le gallon de la gazoline est passé de 201 gourdes à 250 gourdes, une augmentation de 24.37 % ; celui du diesel de 169 gourdes à 353 gourdes, une augmentation de 108.87% ; celui du kérosène de 163 gourdes à 352 gourdes, une augmentation de 115,95% », a précisé cet organisme qui évolue dans le secteur des droits humains.

« Le 11 septembre dernier, un deuxième ajustement des prix des produits pétroliers a été rendu public. Étant sous la « dictature » de la misère et dans une pénurie desdits produits, la population s’est cette fois rebellée. Malgré cela, le 13 septembre, deux jours plus tard, le gouvernement s’est réuni en conseil des ministres et a entériné la décision. Ainsi, le gallon (3.8 litres) de la gazoline est passé de 250 gourdes à 570 gourdes, une augmentation de 128% (toujours subventionné à hauteur de 158 gourdes) ; celui du diesel de 353, à 670 gourdes, une augmentation de 89,8% ; celui du kérosène de 352 gourdes à 665 gourdes une augmentation de 88,92% » peut-on lire dans ce rapport.

Ces ajustements qui se font dans un contexte où la population est sous la dictature de la misère renforcée avec l’hégémonie progressive des gangs enfoncent le couteau dans la plaie, prévient le CARDH qui demande un accompagnement concret et durable pour les plus vulnérables.

You may also like

Leave a Comment

Our Company

Lorem ipsum dolor sit amet, consect etur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis.

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

Laest News

@2021 – All Right Reserved. Designed and Developed by PenciDesign

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00