Suite à l’assassinat de l’étudiant Grégory Saint-Hilaire le 02 octobre dernier, plusieurs syndicats étudiant.e.s de l’université Aix-Marseille ont réalisé un sit-in ce jeudi 08 octobre 2020, devant le bâtiment de la faculté des lettres de l’université Aix-Marseille, site Aix-en-Provence, pour condamner l’assassinant scrupuleux perpétrer à l’encontre de l’étudiant de l’Ecole Normale Supérieure (ENS).

Sous l’initiative du Comité de Lutte d’Aix-en-Provence, de la CGT d’Aix-en-Provence, des jeunes communistes de la région Bouches-du-Rhône et du représentant des doctorant.e.s de l’université Aix-Marseille, plusieurs étudiant.e.s s’étaient réuni pour exprimer leurs mécontentements face aux actes de répressions perpétrer à l’encontre des étudiants en Haïti. Des répressions policières qui ont débouché sur le décès de Grégory Saint-Hilaire, après que ce dernier avait reçu un projectile au niveau du dos dans l’enceinte de sa faculté.

Pour le représentant des doctorant.e.s de l’université Aix-Marseille, Grégory Gustémable, aucune raison ne peut expliquer l’assassinat d’un étudiant, à l’enceinte de l’université, par des agents de l’ordre, a-t-il déclaré.

- Advertisement -

Pour lui, c’est un acte barbare, inhumain et criminel qui mérite d’être commandé avec la plus grande rigueur possible. Ce dernier invite les étudiant.e.s en Haïti à rester mobiliser afin que ce régime sanguinaire en Haïti puisse arrêter avec leurs actes de répression féroces à l’encontre des étudiant.e.s en Haïti.

Les étudiant.e.s syndicalistes promettent de rester mobiliser jusqu’à l’arrêt des actes barbares à l’encontre des étudiants en Haïti. Une marche de solidarité aux étudiant.e.s en Haïti est prévue pour le 15 Octobre prochain.

Rappelons que le 02 octobre dernier, l’étudiant Grégory Saint-Hilaire a été lâchement assassiné par balle par des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH), à l’enceinte même de l’université.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici