Haïti: quand FORCES refait l’histoire du vivre ensemble à Tabarre

spot_img

Pour fêter ses 11 ans d’existence, la Fédération des Organisations Rêvées et Constientisées pour Édifier et Servir (FORCES) se fait la vedette de la commune de Tabarre en offrant la plus grande attraction culturelle de la gamme à la population. Cette activité accueillie avec beaucoup de chaleurs, paraissait la rédemption de plus d’une centaine de cœurs rongés par la peur. Des âmes qui succombent quotidiennement au stress et s’effondrent constamment dans la tourmente, ont enfin trouvé ce moment de bonheur pour étancher leur soif de bien-être.

Dimanche 24 janvier 2021. L’on est à Tabarre. À 5h PM, caradeux était déjà agité sous un mélange d’âges et de couleurs nageant un sourire qui cristallise le visage de tout un chacun. Enfants, adolescents, adultes et vieillards viennent de partout pour assister. Dans une ambiance conviviale, le disque Jorkey dégorge un tube de belles musiques sans arrêt. Sous les doigts magique de DJ terrible, la foule est bien mixée. C’est FORCES qui mène la danse.

Ils sont nombreux. Des motards qui font des roulis avec leurs motos. Ces artistes maîtres de leurs guidons offrent un vrai Concert aux spectateurs avec la participation «Ya Sezi», une bande de jeunes garçons qui ont, à leur tour, offert un vrai rara aux amoureux de la musique locale. Pour le coordonnateur général de FORCES, Johny Lucien, s’exprimant avec satisfaction, cette réalisation entre dans le cadre de la mission fondatrice de l’organisation. Celle d’accompagner les démunis, les défavorisés dans une logique de réinsertion sociale par la promotion du vivre ensemble dans les quartiers.

Onze ans, onze fois de plus, FORCES fait un coup de maître. Des enfants de tout âge défilent sur un stage au rythme d’une musique qui refait l’histoire des loisirs d’antan sous les applaudissements d’une foule en ébullition guidée par Jean Luc Cherisier, l’animateur de la société. C’est un concours de danse patronné par la Délimart avec des bons d’achats d’une valeur de 500 gourdes chacun. Fierté et satisfaction, c’est ce qu’on lit sur le visage de ces petits parfois oubliés qui se réjouissant d’avoir trouvé quelqu’un qui leur apporte plaisir et cadeaux à la fois. Il a fallu une «FORCES» pour convertir ce luxe en simple formalité.

Pour Élie Pierre et Weston Cétoute, respectivement caméraman et membre organisateur, ces genres d’événements sont inhérents à tout progrès social. Par ce que, selon eux, ça aide à célébrer la vie en cette période de grande désolation. Si ceux qui font le mal persistent malgré tout, FORCES a toutes les raisons du monde pour continuer ce travail combien important au sein des communautés, poursuit Élie Pierre.

Cette activité était une grande réussite. Les organisateurs se disent très reconnaissants face à l’assistance de la Mairie de Tabarre dirigée par la mairesse Nice Simon, et les autres partenaires grâce auxquels, tout a été possible. Ils renouvellent leur engagement à travailler l’amélioration des conditions matérielles d’existence des nationaux en vue d’un changement profond et durable de la population haïtienne.

Jean-Robert BAZILE

Actualité Newshttps://actualitenews.org
Voué aux grands reportages, à l’analyse et à la réflexion, Actualité News est un magazine d’affaires publiques en Haiti et l’une des grandes publications de l’information en Haiti.

Derniers articles

Related articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error: Le contenu est protégé !!