Alors le recteur de l’Université d’État d’Haïti (UEH) M. Fritz Deshommes et le directeur général du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide pour le Développement (BMPAD) s’apprêtaient à fouler les locaux de la faculté. Les étudiants contestent son apparition. Ce vendredi 28 août 2020, des pneus enflammés ont paralysés la circulation au centre ville.


Depuis un certain temps, la relation entre le recteur et les étudiants est défectueuse. Car les choses ont du mal à rentrer dans l’ordre. En ce sens, Les entités de l’UEH confrontent de nombreuses difficultés. En 2008 une somme de vingt millions ( 20 000 000) gourdes ont été décaissée pour faciliter la restauration des étudiants, des cafétérias. Jusqu’à date aucune faculté n’a pas encore bénéficier de cette opportunité.


Les protestataires affirment que le nom du recteur est inscrit dans le dossier du pétrocaribe. Et qu’il est inconcevable de lui recevoir au sein de la fac. Selon un étudiant en sociologie : Ignace Saint-fleur, Fritz Deshommes est un corrupteur. Qui a dilapidé le fonds du pétrocaribe.

- Advertisement -


Selon les critères, le (CSSCA) doit faire son travail. Car un pays pauvre comme Haïti ne verra jamais le développement toutefois la corruption est négligée. Dans l’attente d’une nouvelle date, les étudiants sont impatients pour l’inauguration de la FASCH.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici