LE Covid-19 PEUT-IL ÊTRE TRANSMIS PAR LA FUMÉE DE CIGARETTE ?

spot_img

Afin de limiter la propagation du coronavirus, le gouvernement espagnol a interdit de fumer dans la rue et en terrasse sans distance de sécurité. Si certains médecins estiment que cette mesure est nécessaire, la fumée de cigarette étant susceptible de transmettre la maladie, d’autres émettent des réserves à ce sujet.

La Société espagnole d’épidémiologie avait alerté dès le mois de juin sur les risques de contamination liés à la fumée de tabac, qui selon elle, est porteuse de gouttelettes potentiellement infectées, qui peuvent ensuite être inhalées par d’autres personnes, et ainsi être à l’origine de contaminations.

PAS D’ÉTUDE VÉRIFIANT CETTE HYPOTHÈSE

Mais certains épidémiologistes estiment que, pour l’heure, aucune étude ne confirme le lien entre la fumée et la transmission du virus, à l’image du Dr Fernando Garcia, du Centre national d’épidémiologie. Selon ce dernier, contacté par l’AFP, on ne dispose pas «d’information scientifique suffisamment solide qui démontre que la fumée de tabac puisse transmettre la maladie en milieu ouvert (…) donc prendre des mesures aussi extrêmes que l’interdiction, je crois que c’est un peu disproportionné».

Interrogée par LCI, la Direction générale de la Santé, a également déclaré qu’il n’y avait pas «d’étude scientifique vérifiant l’hypothèse selon laquelle la fumée de cigarette représente un vecteur de contamination de la Covid-19». Toutefois, a-t-elle précisé auprès de nos confrères, cela «ne veut pas dire que cette hypothèse est fausse». Ainsi, par précaution, «il est préférable de limiter sa consommation et idéalement d’arrêter complètement la consommation de tabac.», a poursuivi la DGS.

De son côté, le Comité national contre le tabagisme (CNCT) avait affirmé, dès le mois d’avril, que «les fumeurs infectés par le coronavirus sont des contaminateurs potentiellement majeurs de leur entourage», notamment en raison de «la présence dans la fumée de tabac de particules sur lesquelles se fixent les virus». Sans compter que ces particules véhiculées par la fumée se déposent ensuite sur les meubles, tapis ou encore les vêtements, souligne l’association française.

Un avis que partage Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale à la faculté de médecine de l’université de Genève, en étant toutefois plus circonspect. «Quand un fumeur infecté par le coronavirus inhale la fumée de sa cigarette, il se peut que virus reste présent dans la fumée, une fois qu’elle est exhalée dans l’air.», a-t-il confié à CNEWS.

LE COMPORTEMENT PLUS QUE LA FUMÉE

En revanche, il est «très peu propable» que la fumée expulsée par une personne non porteuse puisse accrocher des particules du virus suspendues dans l’air, et contaminer autrui. «Ce risque n’est pas démontré scientifiquement, et il est ultra hypothétique.», a-t-il ajouté.

Mais selon l’épidémiologiste Catherine Hill, le problème ce n’est pas la fumée en elle-même, mais «les comportements des fumeurs». En effet, ces derniers portent régulièrement leurs mains, qui peuvent être souillées par des gouttelettes, à leur bouche, une des portes d’entrée du virus. D’autre part, ils optent souvent pour une pause cigarette collective, de fait sans masque, et où la distanciation physique n’est pas toujours respectée.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait également averti, fin mai que les fumeurs pouvaient s’exposer davantage à la contamination et augmenter les risques de transmission du virus pour ces raisons.

Actualité Newshttps://actualitenews.org
Voué aux grands reportages, à l’analyse et à la réflexion, Actualité News est un magazine d’affaires publiques en Haiti et l’une des grandes publications de l’information en Haiti.

Derniers articles

Related articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error: Le contenu est protégé !!