Marche à Port-au-Prince pour dénoncer le comportement dictatorial de Jovenel Moïse

spot_img

L’opposition politique ainsi que la société civile ont marché ce dimanche 14 février 2021 dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince, pour dénoncer le comportement du président de facto, Jovenel Moïse, jugé comme celui d’un dictateur.

Ils sont plusieurs milliers à défiler à travers les rues de la capitale pour dénoncer la dictature instaurée par Jovenel Moïse. En cette occasion, plusieurs personnalités ont été remarquées notamment celles de la presse, de droits humains ainsi que des anciens parlementaires.

Cette journée de mobilisation qui a eu plusieurs points de rassemblements notamment la place de la constitution au Champ de Mars, carrefour aéroport, Lalue, ont été rencontrés en cours de route pour prendre la direction de Pétion Ville en passant par l’autoroute de Delmas.

Ils étaient des milliers à protester contre Jovenel Moïse, président de facto, dit-on. « Son mandat arrive à terme depuis le 7 février dernier », rappellent les manifestants tout en clamant leur indignation. Des déchets, des pneus enflammés ont été remarqués sur le parcours.

Au niveau de Delmas 60, les agents de l’ordre qui coupaient la route en deux pour empêcher aux manifestants de continuer leur progression, ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule. Les manifestants ont dû prendre la route de musseau pour ensuite diviser en deux branches.

Cette marche a coûté la vie d’une personne au niveau de Delmas 95, un chauffeur de moto brûlé vif par des personnes non identifiées. Plusieurs autres personnes sont blessées.

Derniers articles

Related articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error: Le contenu est protégé !!