Le secteur démocratique et populaire n’entend pas cohabiter avec Jovenel Moïse

spot_img

À l’occasion de la journée de manifestation annoncée ce mardi 18 mai, le porte-parole du secteur démocratique, maître André Michel, a profité de réaffirmer la position du secteur à ne jamais prendre part dans une quelconque cohabitation ni dialogue avec Jovenel Moïse.

André Michel affirme que le secteur démocratique et populaire ne soutien sous aucune forme ni aucun prétexte un quelconque projet de référendum et d’élections du Pouvoir Haïtien Tèt Kale (PHTK) dont il estime comme une affaire personnelle pour neutraliser la justice contre les corrompues au pouvoir.

« La seule chose qui est nécessaire aujourd’hui, c’est le départ immédiat de Jovenel Moïse dont son mandat arrive à terme depuis le 7 Février dernier. Pas de référendum, pas d’élection avec Jovenel Moïse », a-t-il martelé.

« Dix ans du PHTK au pouvoir équivaut à dix ans de gaspillage, de corruption, de dilapidation des biens publics; dix ans à affaiblir toutes les institutions du pays. Donc, il n’y a pas lieu de cohabitation avec Jovenel Moïse », a-t-il poursuivi.

Le porte parole du secteur démocratique est convaincu que la conviction du secteur démocratique et populaire ne change en aucune manière. Le secteur restera toujours hostiles et critiques face aux plans mafieux du pouvoir tèt kale.

Derniers articles

Related articles

1 COMMENTAIRE

  1. Toute cette affaire de référendum n’est rien d’autre qu’un moyen que cherche les dilapidateurs des fonds Petrocaribe pour s’assurer une protection même quand ils ne sont plus au pouvoir. Ils veulent nous faire avaler une constitution dans laquelle on trouve des lois qui favorisent la corruption. C’est se moquer des gens, des citoyens de ce pays quoi!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error: Le contenu est protégé !!