Lancement de « Tous UNIS », une campagne visant à mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles d’ici 2030

spot_img

L’organisation des Nations Unies (ONU), en coopération avec l’État Haïtien, veut mettre fin à la violence à l’égard des femmes dans le pays d’ici 2030. C’est ce qu’a relaté un communiqué de presse daté du 25 novembre 2020, date marquant la journée internationale contre la violence faite aux femmes.

Sous l’égide du Secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres, les Nations Unies s’unissent avec l’État haïtien pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles d’ici à 2030 à travers une campagne dénommée « Tous UNIS ».

Pour débuter cette campagne qui vise à éradiquer la violence faite aux femmes, 16 jours d’activisme allant du 25 novembre au 10 décembre contre la violence basée sur le genre ont été lancés.

« An n mete men pou n fini ak vyolans k ap fèt sou fanm ak tifi » est le thème de ces 16 jours d’activisme. Un thème qui fait écho aux ambitions de la campagne mondiale qui lance un appel pour renforcer la mobilisation face à la montée des violences, particulièrement en cette période de Covid-19.

Notons que les cas de violences ont connu une hausse, variant de 5% à 40% selon la structure de service en se référant au récent rapport d’évaluation des organisations de la société civile. Ajoutez à cela, 29% des femmes en âge de procréer ont subi des violences physiques ; et 34% des femmes vivant en couple sont survivantes de violences conjugales qui, dans 37% des cas, génèrent des blessures graves, relate ce communiqué de presse.

Face à la montée des cas de violence faites aux femmes dans le pays, l’ONU souligne l’impératif de mettre en place un cadre légal plus approprié pour éliminer ce fléau d’ici à 2030. D’où, le lancement de la campagne dénommée « Tous UNIS ».

« Nous lançons donc un vibrant appel à tous les acteurs nationaux pour qu’ils se joignent à la campagne des 16 jours d’activisme et continuent cette lutte commune afin d’éliminer les violences faites aux femmes et aux filles. Nou p ap janm fè silans », conclut ce communiqué.

Derniers articles

Related articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error: Le contenu est protégé !!