Jeunes prolétaires ; classe bourgeoise maquillée

spot_img

Être toujours mis à jour, en d’autres termes, être toujours à la grande mode, c’est le fantasme de tous les jours de nombreux jeunes venant de la classe prolétarienne, communément appelé « la masse populaire ».

Certains d’entre eux appartenant à cette classe mènent une vie bondées de fausses réalités juste pour impressionner et amadouer les autres. Portant des marques à des prix exorbitants qui, parfois , sont des objets empruntés d’un ami, utilisant des téléphones portables de dernières modèles, faisant des selfies partout dans des endroits luxeux, sont entre autres, ces choses qui font leurs soucis de chaque jour.

Vivant dans des lieux où les conditions hygiéniques sont parfois déplorables et même invivable, ils sont prêts à même escompter dans le seul but de faire bonne impression.

Menant une vie submergée par de profonds illusions, de conceptions apparentes à travers les réseaux sociaux, de mentalité en opposition du monde réel, ils se conforment à ces choses dans le seul but de s’accommoder à une mode de vie irréelle.

Tels sont les constats de Lovelie Nessy, une psycho sociologue qui conclut en déclarant que  » la pensée et la vision de ces jeunes sont erronées. Ils passent en dessous de la réalité en détruisant leurs vies sans en rendre compte. »

Une remarque qui ne bronche guère ces faux riches pauvres, parce qu’ils trouvent toujours l’admiration virtuelle de la société et ces jeunes croient assez souvent que  » Yo ap byen pase. »

Derniers articles

Related articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error: Le contenu est protégé !!